INC

« Un bébé,  Si je veux et quand je veux »Beau  slogan que cela, mais dans la réalité qu’en est-il vraiment? Un bb Si je veux, Analysons. La plupart des rapports sexuels ne sont pas l’initiative des filles. Même si on sait que tout rapport sexuel n’a pas pour objectif principal la procréation, le rapport sexuel peut conduire entre autres à ce genre de conséquence si on ne se protège pas. Alors si déjà le rapport sexuel n’est pas l’initiative de la fille, pensez vous que sa voix…lire la suite « Journée Mondiale de la contraception 2017: Toutes les filles décident-elles vraiment ? »

educfillemere

Quelles données pour une analyse efficiente de la situation des filles-mères au Bénin? Célébrée depuis quatre (04) ans, la Journée Internationale (des droits) de la fille a pour but de reconnaître les droits des filles et les obstacles particuliers auxquels elles se heurtent de par le monde. La Journée internationale de la fille met l’accent sur la nécessité de relever les défis auxquels sont confrontées les filles et de promouvoir l’autonomisation des filles et le respect de leurs droits humains. Cette année le thème est :…lire la suite « Journée Internationale (des droits) de la fille 2016 »

Spéciale Dédicace à toues les filles pour cette rentrée 2015-2016

Toi Jeune fille
Écoute-moi
Jeune fille, écoute-moi
Tu as la chance d’être scolarisée.  Ce n’est pas le cas de toutes les filles de l’Afrique.
Il y a certaines qui vendent du poisson à Ahouangome
Il y en a qui vendent des galettes à Ahoundo
D’autres qui vendent des cannes à sucres à Semé-kpodji
Certaines encore vendent des kolas à Parakou
Il y en a qui sont devant du Tchoukloutou (boisson locale) à Natitingou
Il y en a qui vendent de la moutarde à Houndoloto. Tout le temps. Des problèmes.

Lire la suite "Aller à l’école pour votre avenir et pour servir votre peuple"

Pendant que je lisais le billet  » la grossesse chez les adolescentes: Que faire?« , j’ai été ramenée à une situation familière : le temps où je suis devenu une jeune mère. Malgré que je sois tombée enceinte de mon fils à 18 ans et étant dans mes premières années universitaires, je me suis toujours confronté a la même stigmatisation et honte que Brianna. Étant une jeune femme née et grandi dans un pays en développement, bien que vivant aux États-Unis, les conséquences sociales liées au fait de tomber enceinte sont devenues une réalité pour moi.

Lire la suite "Les adolescentes mères des pays en voie de développement ont besoin de soutien."
MARIAGE-FORCÉ-GRAND-MÈRE-À-26-ANS

A 26 ans dans certains coins de notre continent l’Afrique, j’aurais été grand-mère à ce jour. Grande mère. Oui à mon âge ! (NB: j’ai eu mes menstrues à 12ans) Donc me voila mariée à 12ans, mon premier enfant une fille, suit le même chemin à 13 ans et la voilà maman d’une petite fille d’un mois et demie. Grand-mère à 26ans! Vous vous imaginez ? Je n’aurais pas regardé le dessin animé Pocahontas. Je n’aurais pas découvert l’Australie dans le magazine Planète Enfant. Je…lire la suite « Mariage forcé : Grand-mère à 26ans »

Fille-mère déscolarisée

Cet article initialement publié sur le site de la Nation Bénin écrit par Alain ALLABI   donne raison à tout mon combat pour la lutte contre la déscolarisation des élèves-mères. j’ai voulu le partager avec vous sans rien y enlever ou ajouter.

Un niveau d’instruction plus élevé de la mère contribue à améliorer le taux de survie des enfants. C’est l’une des grandes conclusions du Rapport 2014 de l’Education pour Tous (EPT) de l’UNESCO qui souligne les effets positifs de l’éducation des femmes sur la santé des enfants.

Lire la suite "Effets de l’éducation sur l’existence : Mères instruites, enfants en bonne santé"

Apessa (Association pour l’Education, la Sexualité et la Santé en Afrique) fait des interventions depuis quelques temps dans des collèges et établissements du Bénin. Avant ses interventions elle fait la collecte des préoccupations des jeunes de façon anonyme. Lors d’une discussion sur nos combats respectifs, Christelle MAILLARD m’envoie des photos de  quelques préoccupations des élèves qu’elle à collectée en me disant que malgré tous nos efforts il reste encore à faire. Je me suis senti dans l’obligation d’écrire un billet sur cette réalité dans le…lire la suite « Santé de reproduction des adolescents et jeunes: Il reste encore à faire »

IMG_0113

Oui!  nous imaginons bien. Et nous l’avons toujours clamé. La femme quand elle a les moyens financiers, relationnels, matériels, elle investit au moins 9O% dans sa progéniture car elle sait que c‘est là que réside son avenir. L’avenir de l’humanité. Pour exemple, j’annonçais à Nadège qu’un ami à moi a accepté d’être son parrain et financer ses études qu’elle-même veut bien reprendre. Oui j’y suis arrivée. 🙂 Mes démarches ont certes  portées leurs fruits pour une fille mais il reste encore (05) cinq. Juste au cas où vous voudriez en parrainer une,  n’hésitez pas à me contacter akossiwadokpodjo@gmail.com . Revenons donc à ma discussion avec Nadège.

Elle : merci pour cette seconde chance que tu m’offres. Tu sais mon papa quand il a l’argent, il ne rechigne pas à investir en nous. C’est juste que maintenant il n’en a plus. C’est maman seule qui n’arrive qu’à s’occuper de la scolarité de mes frères.

Lire la suite "Autonomisation de la femme, autonomisation de l’humanité: imaginez."

Ce billet initialement publié sur le blog de Mylène Flycka dédié à sa petite sœur m’a émue. Olive n’est pas la seule destinataire mais aussi toutes les petites sœurs du monde qui  sont très tôt confrontées à la réalité de l’adolescence.  Cet étape de la vie où les repères sont embrouillés par la poussée des hormones.  Où l’on croit tout savoir plus que tout le monde. Mais où malheureusement on a encore tout à apprendre. J’ai pris juste quelques paragraphes pour les partager avec vous. De vrais conseils de vie. Vous connaissez une adolescente? Faites passer le mot.

Lire la suite "lettre à ma petite sœur"
Prends-moi cadeau

st valentin

Il y a quelques jours en rentrant à la maison j’ai assisté à une scène qui m’a une fois de plus attristé bien qu’elle ne soit pas nouvelle. Une jeune femme même pas encore la trentaine un bébé au dos pleurant devant l’atelier mécanique  auto de son « mari » visiblement indifférent.  Un petit cercle de curieux s’etait formé autour d’eux. Une maman lui dit de rentrer qu’il viendra leur amener de quoi  manger, d’arrêter de pleurer. Elle s’en va et la maman en question la raccompagne essayant de la réconforter. Le petit cercle se disperse et le mari dit:

Est ce qu’elle a besoin de pleurer pour cela.

Une mémé qui va dans la même direction que moi reprends la  réflexion du mari mais avec plus de bon sens:

Pourquoi pleure t’elle maintenant? Quand on leur dit de s’occuper de leur apprentissage avant de se faire engrosser, elles n’écoutent pas. Maintenant elle pleure. Tchroun!!! Quand il te courrait après dans le quartier là tu étais celle qu’il ne fallait pas faire pleurer. Aujourd’hui qu’il t’a mis un bébé au dos il trouve que tu pleures pour n’importe quoi.

Lire la suite "Prends-moi cadeau"