Journée Mondiale de la contraception 2017: Toutes les filles décident-elles vraiment ?

Categories Mon avis
INC

« Un bébé,  Si je veux et quand je veux »Beau  slogan que cela, mais dans la réalité qu’en est-il vraiment?

bb si je veux
INC

Un bb Si je veux,

Analysons.

La plupart des rapports sexuels ne sont pas l’initiative des filles. Même si on sait que tout rapport sexuel n’a pas pour objectif principal la procréation, le rapport sexuel peut conduire entre autres à ce genre de conséquence si on ne se protège pas.

Alors si déjà le rapport sexuel n’est pas l’initiative de la fille, pensez vous que sa voix a du poids dans le choix d’une contraception ? Combien êtes-vous à avoir dit à un jeune homme prêt à dégainer : Pas de préso,  pas de rapport sexuel ? Et ce combien de fois ?  Merci de levez la main s’il vous plait.

INC
INC

Bon, Au moins sur ce point, nous sommes fixés.

La négociation du port du préservatif est une stratégie que l’on devrait apprendre à toutes les adolescentes au même moment qu’on leur apprend l’ABCD pour se préserver des maladies sexuellement transmissibles. Cela leur servira, qu’elles soient célibataires ou mariées.

Bien souvent, dire non à une personne requiert une bonne dose de volonté de fer et de la pratique plus qu’un simple I décide répété lors d’une séance de sensibilisation et oublier le matin.

Et malheureusement la plupart de nos filles ne décident pas, sinon on n’aurait pas des statistiques aussi alarmantes tant au Bénin que dans le monde sur le taux de grossesse adolescente.

Lors de notre enquête de terrain à Natitingou, une des filles-mères rencontrées  dans les CEG m’a rappelée le soir pour me rencontrer incognito; le sujet : Elle voulait que je lui donne des  conseils sur une méthode de contraception qui n’a pas  de conséquences. Le géniteur de son enfant l’aurait dissuadée de se mettre sous une méthode contraceptive sous prétexte que cela rend malade (les rumeurs ont la peau dure, je ne vous le fait pas dire); mais notre intervention dans son CEG a semé le doute en elle.

Rendez vous compte, cette jeune fille ; Catherine, 18ans en classe de 3eme  déjà mère d’une fille et en concubinage, le meilleur conseil qu’on trouve à lui donner c’est de ne pas adopter une méthode contraceptive.

Quel meilleur moyen d’handicaper sa vie, de la freiner dans son élan ?

 

un bb quand je veux
INC

Un bb quand je veux

Nous parlons bien de fille et non de femme. Ce qui suppose que la tranche d’âge est de 10 à 24 ans  voir plus selon le contexte de la localité, et peut être encore sur les bancs. L’âge de la première grossesse devient alarmant dans un contexte socio professionnel où  une réelle indépendance et un équilibre financiers surviennent bien  après 25ans pour celles qui ont de la chance ou se sont bien battues.

Un enfant ce sont les moyens, de la conception à la naissance en passant par son éducation, son entrée à l’école jusqu’à sa sortie de l’université.  En un mot, être parent est suffisamment sérieux et mérite qu’on s’y avance bien préparé sur tous les plans. Et c’est pour cela que chaque fille doit prendre la responsabilité d’opérer un choix : Pas de préso, pas de rapport sexuel. Et il y a aussi la possibilité de dire : Pas de sexe avant le mariage. C’est 100% efficace. Le choix d’adopter une méthode contraceptive (oui. oui. l’abstinence en fait partie)  est porteur de bien d’avantages pour la fille, sa famille, la société et même pour le garçon qui dans un élan voudrait y aller sans préservatif.

Faisons en sorte que chaque slogan impacte réellement la cible et qu’au delà des mots, leur sens suscite  la prise de décision et son maintien. Nous en avons besoin .

Je décide donc je blogue mais pas que,  pour que chaque fille sache qu’elle a le pouvoir de décider. C’est un grand pouvoir. Prenons en conscience pour changer véritablement les choses.

Catherine, la fille dont je vous ai parlé plus haut, eh oui, depuis Avril 2017 est sous une méthode contraceptive de son choix, elle a décidé de quand elle aura son second enfant. Même si sa décision reste fragilisée au regard de notre récente conversation, où elle m’a chuchotée au téléphone de ne pas mentionner à sa tante avec qui je voulais discuter de son inscription, qu’elle est sous une méthode contraceptive. Cela reste son choix mais du boulot, il reste à en faire évidemment.

Oh ! Pour rappel, La contraception désigne l’emploi de moyens visant à empêcher qu’un rapport sexuel entraîne une grossesse. Elle est définie par l’Organisation mondiale de la santé comme étant « l’utilisation d’agents, de dispositifs, de méthodes ou de procédures pour diminuer la probabilité de conception ou l’éviter » source wikipédia

Alors et vous ? C’est pour quand le bb ?

 

 

Passionnée de la Communication pour le Développement, et comprenant les enjeux de l’éducation des filles, je plaide pour l'achèvement de la scolarité des filles-mères.

6 thoughts on “Journée Mondiale de la contraception 2017: Toutes les filles décident-elles vraiment ?

  1. Article très captivant.
    Je ne le suis même pas rendu compte que j’étais déjà à la fin.

    Du boulot, il en reste à faire, comme tu l’as dis.

    Mon prochain, bb, c’est quand je serai près sur tous les plans.

    Merci

Laisser un commentaire